Votre estimation immobilière gratuite à Sainte-Rose

Demandez l’estimation immobilière gratuite de votre bien à Sainte-Rose, commune du sud sauvage, ultime étape avant les coulées volcaniques du Grand Brûlé.

Estimer la valeur de son bien immobilier à Sainte-Rose :

Sainte-Rose, commune d’un peu moins de 7000 habitants, a l’une des densités de population parmi les plus faibles de l’île, avec seulement 37 habitants au km 2 , ceci étant dû à son territoire situé en partie sur le passage des coulées volcaniques.

La population a faiblement augmenté ces dernières années, passant de 6500 habitants en 2016 à 6800 aujourd’hui. Près de 50% de la population est âgée de moins de 30 ans, ce qui en fait une ville en plein essor sur le plan démographique.

Vous possédez peut-être un bien dans cette ville et vous souhaiteriez en connaître la valeur sur le marché de l’immobilier ?

Découvrez, avec Outre-Mer Immobilier, le prix du m2 à Sainte-Rose et retrouvez nos exemples d’estimations immobilières gratuites sur Sainte-Rose :

Exemples :

  • - Prix moyen du m² à Sainte Rose :
  • - Prix d’une maison à Sainte Rose de 140m² avec terrain de 300 m² :
  • - Prix d’une maison à Sainte Rose de 80 m² sans terrain :
  • - Prix d’un appartement à Sainte Rose de 100 m² avec terrasse :
  • - Prix d’un studio à Sainte Rose de 35 m² :

Il est possible d’obtenir une estimation immobilière gratuite pour avoir une indication de la valeur de votre propriété, quelle qu’elle soit (maison, terrain, local). Vous pourrez ainsi entreprendre diverses démarches, telle que la mise en vente du bien concerné.

Demandez-nous d’estimer votre bien immobilier situé à Sainte-Rose pour déterminer sa valeur. Vous saurez ainsi, grâce à notre site internet, combien il vaut sur le marché immobilier réunionnais, qu’il s’agisse d’une maison, d’un terrain ou de tout autre bien.



Un marché immobilier relativement stable à Sainte-Rose

La ville de Sainte-Rose est indissociable du volcan. En effet, ses habitants vivent dans l’environnement proche du volcan. Si aucune coulée n’a, depuis des années, concerné directement la ville, celle-ci fut partiellement détruite, notamment en 1977.

Les habitants ont appris à s’adapter au rythme des phases d’activité et de sommeil du Piton de la Fournaise, année après année.

La ville s’est développée, sa population augmentant faiblement mais régulièrement. La nécessité de construire de nouveaux logements fait donc partie des priorités.

Sainte-Rose fait partie du « sud sauvage » comme on appelle la région qui va de Saint-Joseph à Sainte- Rose, caractérisée par une population assez peu nombreuse par rapport au reste de l’île. Cette région se caractérise par un environnement naturel omniprésent, contrairement aux régions plus urbanisées de l’île ayant fait place au béton.

Cette nature rude n’a pas empêché le développement de cette région par le passé, notamment en matière d’industrie sucrière, comme en témoignent les vestiges de l’usine de la Ravine Glissante, abandonnée en 1954.

Aujourd’hui, la culture de la canne continue, afin d’approvisionner notamment l’usine de Bois-Rouge dans l’est, et la ville s’est également tournée vers celle de la banane et l’horticulture notamment. Le palmiste, cultivé pour son chou très prisé, fait également partie des produits à haute valeur ajoutée que les agriculteurs proposent aux consommateurs de l’île.