Les diagnostics non obligatoires :

Lorsqu’un bien est mis en vente ou en location, différents diagnostics immobiliers doivent être réalisés.

Cependant, certains de ces contrôles s’annoncent facultatifs.


Les diagnostics thermique (isolation et consommation énergétique) et mérules (risque ou présence de champignons détériorant le bois) en font notamment partie et s’avèrent des plus utiles dans certaines situations.

Un examen complet de la performance énergétique d’un bâtiment

L'analyse des différentes spécificités d'un bien immobilier pouvant être réalisée avant toute transaction de vente ou de location implique souvent un examen des performances énergétiques de la propriété concernée. Celle-ci consiste notamment à effectuer un diagnostic thermique de la construction.

Une étude de ce type est effectuée dans le but de détecter les déperditions de chaleur et de faire état de l'isolation d'un bâtiment en vue d’une transaction immobilière. Ainsi, propriétaires et nouveaux acquéreurs pourront se faire une meilleure idée de la consommation énergétique qu'implique l'utilisation de l'édifice en question. Il s'agit notamment de découvrir les besoins en chauffage, en production d'eau chaude, en refroidissement ou encore à mettre en lumière la quantité de gaz à effet de serre émis par les équipements nécessaires pour un tel lieu.

Un tel contrôle doit être effectué par un professionnel certifié diagnostiqueur de formation.

Plusieurs points de contrôles pour une étude thermique

L'évaluation de la performance énergétique d'une construction à la Réunion consiste en divers points de contrôle.

Le professionnel responsable du diagnostic se chargera de mesurer l'état des dispositifs de rafraîchissement, de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire, la production de gaz à effet de serre ou encore le degré d'isolation de la construction en faisant premièrement état des dimensions et des volumes des différentes pièces qui s'y trouvent.

L'épaisseur, la densité et les constituants des isolants utilisés seront également vérifiés.

Les baies et fenêtres qui équipent le bâtiment seront aussi soumises à l'étude afin de déterminer la qualité de l'isolation de l'édifice.

Une fois le diagnostic thermique effectué dans le cadre du DPE (diagnostic de performance énergétique) établi, un bilan conforme à la loi est rédigé. Celui-ci apporte plus de précisions sur les travaux qui devront être entrepris afin qu'une étiquette énergie puisse être fournie en vue de la vente ou de la location du bien concerné.

Prévenir la présence de champignons pouvant dégrader un logement

Le mérule est un champignon lignivore qui attaque et abîme les éléments en bois d’une maison. Aussi appelé champignon des charpentes, celui-ci prolifère dans un habitat confiné à fort taux d’humidité. Le développement de mérules est favorisé par l’infiltration d’eau et leur propagation peut causer un effondrement de la structure en bois représentant un danger pour les occupants du bâtiment ; une menace pouvant être évaluée par la simple réalisation d’un diagnostic immobilier.

Certaines zones, délimitées par arrêté préfectoral, présentent un risque plus élevé de contamination. Si une telle analyse demeure non obligatoire, il est tout de même impératif que le futur acquéreur en soit informé si le bien se trouve dans l’une de ces zones.

Dans le cas où la présence de mérules serait effectivement détectée au sein du logement contrôlé, le propriétaire a l‘obligation de prévenir la mairie concernée.

Un constat non destructif pour découvrir les risques et les traitements adaptés

Le diagnostic mérules, tout comme les différents contrôles obligatoires et facultatifs, doit être effectué par un professionnel certifié. Il est recommandé de se tourner vers un diagnostiqueur indépendant souscrivant à une assurance responsabilité civile professionnelle.

Le diagnostic n’est pas destructif ; le diagnostiqueur procède à un contrôle de différentes parties de la propriété pour constater la présence de champignons à travers les déformations du bois, d’autres anomalies comme les odeurs, les traces mousseuses blanchâtres ou les taches brunâtres, ainsi qu’en tenant compte des zones où le taux d’humidité serait trop élevé.

Son objectif est de définir la provenance des mérules si elles sont présentes, d’identifier les zones d’infestation, l’envergure de la contagion, les risques que pose celle-ci et les traitements les plus appropriés.

Si le cadre légal régissant cette analyse n’impose pas une durée de validité, il est conseillé de demander un nouveau diagnostic si le dernier remonte à plus de 6 mois dans le cas d’une vente immobilière.

Diagnostics immobilier obligatoires